Spécialités des Cévennes

Les châtaignes, spécialités des Cévennes

Quand on parle des spécialités des Cévennes, impossible de ne pas commencer par la châtaigne ! Si la présence des châtaigniers s’amenuise aujourd’hui par rapport aux siècles passés, ils recouvrent encore de nombreuses collines cévenoles et leur importance historique et culturelle demeure, au point d’apparaître comme le véritable symbole des Cévennes.

Autrefois surnommé « Arbre à pain » par les habitants, les châtaignes leur procuraient la farine indispensable pour se nourrir et permettait d’engraisser le bétail, notamment les porcs. Les feuilles servaient de fourrage pour les chèvres et les moutons, tandis que le bois de châtaigniers servait comme matériaux de construction. Ainsi, le châtaignier se trouvait au cœur de la vie quotidienne.

Après avoir atteint son apogée au milieu du XIXème siècle, la culture du châtaignier a connu une période de repli au XXème siècle, du fait de maladies frappant cet arbre et de l’exode rural qui a alors touché la région.

Selon les variétés, les châtaignes sont récoltées entre septembre et novembre par les producteurs.

Les châtaignes peuvent être consommées au naturel, grillées à la poêle, sous forme de crème de marron ou être utilisées dans de nombreuses recettes (salade cévenole, soupe aux châtaignes, crêpe, etc.)

spécialités des Cévennes

Le pélardon, spécialités des Cévennes

Considéré comme un des plus anciens fromages de chèvres d’Europe, le pélardon était déjà réputé à Rome au 1er siècle avant JC ! Produit incontournable de la gastronomie cévenole, ce petit fromage rond de 6 ou 7 cm de diamètre est protégé par une Appellation d’origine contrôlée (AOP) depuis 2000, c’est à dire que le mode de production, de fabrication et d’affinage du fromage se fait en respectant un cahier des charges précis.

Fromage de chèvre au lait cru et entier, le pélardon peut se présenter sous des formes diverses, en fonction des goûts de chacun : frais, crémeux ou sec. On l’utilise également souvent dans les salades au chèvre chaud.

spécialités des Cévennes

L’oignon doux, spécialités des Cévennes

Cultivé sur les nombreuses terrasses qu’offrent les paysages cévenols, l’oignon doux est une des nombreuses spécialités des Cévennes et bénéficie d’une AOC et d’une AOP depuis 2008. Récolté à la main en août et en septembre, ses qualités gustatives exceptionnelles en font un ingrédient recherché que l’on peut consommer cru ou cuit. Quand on le consomme cru, son goût n’est ni amer ni piquant, si vous le préférez cuit vous découvrirez alors sa saveur sucrée. La production de l’oignon doux est limitée à une aire géographique bien définie, à savoir un territoire d’une trentaine de communes, toutes situées dans le sud des Cévennes (département du Gard).

Voici quelques exemples de recettes : confit d’oignons doux, soupe à l’oignon doux, oignons doux rôtis au four, etc.

Le miel, spécialités des Cévennes

Si le miel le plus connu des Cévennes est certainement celui issu du châtaignier, de nombreux apiculteurs proposent d’autres types de miels. On trouvera ainsi des miels monofloraux, c’est-à-dire qu’ils contiennent au moins 80% de nectar issu d’une même fleur (par exemple miel d’acacia, de sapin, de framboisier) ou des miels polyfloraux quand le produit est composé de plusieurs variétés florales.

La variété des miels s’explique par la géographie et le climat des Cévennes, territoire qui se trouve à cheval entre les climats méditerranéens et montagnards. La flore qui en découle offre aux abeilles un large choix pour butiner.

Présent dans les Cévennes depuis très longtemps, le miel fut pendant longtemps la seule source de sucre pour les habitants de la région.

Le porc à la cévenol, spécialités des Cévennes

On compte également parmi les spécialités des Cévennes quelques plats typiques. Plat traditionnel paysan dans lequel on retrouve de nombreux produits locaux (cochon, oignons doux, châtaignes, champignons), le porc à la cévenol se déguste sauté, en daube ou encore en ragoût.

La recette est relativement simple : d’abord revenu dans de l’huile d’olive à la poêle, les morceaux de porc mijotent (c’est-à-dire que la cuisson est longue et se fait à feu doux) ensuite dans une cocotte avec des oignons doux, des carottes, des champignons, des châtaignes et des herbes de Provence.

Au delà de ces quelques spécialités, la région offrent encore bien d’autres délices gustatifs ! Citons par exemple les pommes Reinettes du Vigan, que l’on retrouve dans un fameux crumble, ou encore la carbonnade de veau des Cévennes.

Bien entendu, à ses produits et plats typiques de la région s’ajoutent désormais toutes les autres spécialités de France et d’ailleurs !

Enfin, pour les amateurs de vin, le vignoble des Cévennes propose les 3 types de vin : rouge, blanc et rosé. Les vins rouges (merlot, cabernet-sauvignon, grenache, cinsault), proposent une certaine puissance aromatique, tandis que les blancs (grenache, clairette, viognier, sauvignon, chardonnay) et les rosés évoquent plutôt la fraîcheur et la douceur.

Prêt à déguster nos spécialités des Cévennes ? Alors découvrez nos offres en cliquant ici.

1 réponse

  1. Mialet and the rest of the commune is paradise on earth – tranquil, friendly, always close to nature. Each season is different. A wonderful place to learn French

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *